Championnats du monde 2007 à Osaka

Ils seront 54, à partir du 25 août, à défendre les couleurs de la France aux Championnats du monde d'athlétisme à Osaka. Une 11e édition que le clan tricolore aborde avec moins de certitudes qu'il y a deux ans à Helsinki en terme de médailles possibles. Les performances enregistrées cette année par les Bleus ne leur permettent pas de figurer en haut des bilans mondiaux et on peut regretter l'absence de leaders comme Pognon ou Raquil. Néanmoins, Franck Chevallier, le DTN, mise sur trois à cinq podiums.
On compte sur eux :

Eunice Barber (Longueur)

MPM : 6,73 m ; record personnel : 7,05 m

Depuis 1999, et son titre mondial à l'heptathlon, l'ex-Sierra-Léonaise constitue une valeur sûre de l'athlétisme français dans la course à la médaille. A condition que ses pépins physiques la laissent tranquille. C'est justement à cause d'un problème récurrent à une cuisse, que Eunice Barber ne s'alignera que sur la longueur. Titrée devant son public en 2003, l'élève de Bob Kersee va tout donner dans une discipline où elle est souvent redoutable. Malgré une m-p-m à 6,73 m, loin de l'armada russe et notamment des 7,21 m de Lyudmila Kolchanova, Barber a suffisamment de grinta pour ramener une nouvelle breloque d'un championnat du monde.

Christine Arron: (100-200 m)

MPM : 11"06 (100 m) ; record personnel : 10"73
MPM : 22"88 (200 m) ; record personnel : 22"26

Si son entraîneur Stéphane Caristan la voit bien égaler son bilan d'Helsinki, à savoir deux médailles de bronze sur 100 et 200 m, la reine Christine n'oublie pas que sa saison fut entachée d'une longue indisponibilité pour cause de blessure. Mais ses récentes performances, à l'image de sa convaincante victoire à Monaco le 25 juillet sur 100 m (11"06), ont démontré une montée en puissance de la recordwoman d'Europe. Un facteur, en plus de son mental de battante, qui pourrait faire la différence sur la piste japonaise, que l'on annonce rapide.

Ladji Doucouré (110 m/haies)

MPM : 13"27; record personnel : 12"97

Comme Arron, le champion du monde 2005 a vu sa saison perturbée, arrêté qu'il fut pendant 10 mois à cause d'une blessure au mollet. Longtemps en retrait par rapport à son immense potentiel, Ladji Doucouré semble avoir retrouvé de bonnes sensations. Si l'énorme travail physique accompli pour revenir sur les pistes ne lui a pas permis cette saison de se hisser au rang des meilleurs comme Liu Xiang, Terrence Trammell ou Dayron Robles, un grand championnat, avoue-t-il, n'a rien à voir avec les meetings. Doucouré envisageait lors d'une interview tous les scénario à Osaka, "ça passe ou ça casse", a-t-il prévenu.

Mehdi Baala (1 500 m)

MPM : 3'31"01 ; record personnel : 3'28"98

Le Strasbourgeois a concentré toute sa préparation en 2007 autour des Mondiaux. Stages en altitude, choix rigoureux du calendrier, impasses sur certaines épreuves, rien n'a été négligé chez le double champion d'Europe dont l'objectif avoué à Osaka n'est autre que la médaille d'or. Une ambition légitime chez l'élève de Jean-Michel Diringer, auteur d'un 3'31"01 à Saint-Denis, quatrième chrono mondial de l'année. Mais l'Américain Alan Webb et le richissime contingent africain emmené par les Kenyans, les Algériens ou les Marocains, entendent aussi monter sur la plus haute marche du podium.

Romain Mesnil (perche)

MPM : 5,82 m ; record personnel : 5,95 m

Premier au bilan mondial en 2003, il avait totalement craqué sur la piste de Saint-Denis ne parvenant pas à se hisser en finale. Une expérience qui a servi l'Albigeois dans son approche des grands rendez-vous. Avec le recul, on peut sans doute penser que ça a été un mal pour un bien puisque ça m'a endurci, nous confiait-il tout récemment. Avec une meilleure perf à 5,82 m cette saison, le perchiste français sait qu'il peut espérer mieux au Japon et du coup prétendre légitimement à un podium.

Bouabdellah Tahri (3 000 m steeple)

MPM : 8'09"06 ; record personnel : 8'06"91

A l'image de son copain d'entraînement, Mehdi Baala, le troisième des derniers Championnats d'Europe a concentré tous ses efforts pour briller à Osaka. Fort d'une expérience internationale acquise sur le 3 000 m steeple, Bob Tahri, auteur d'un excellent 8'09"06 réalisé chez lui à Metz, s'affiche comme un candidat sérieux pour bousculer l'hégémonie kenyanne qui règne sur la discipline, symbolisée par Paul Koech et Esekiel Kemboi.

En retrait cette saison, Leslie Djhone reste une valeur sûre du groupe France.Ils veulent y croire

Leslie Djhone (400 m)

MPM : 45"01 ; record personnel : 44"64

Si Jeremy Wariner et Lashawn Merritt font figure de grandissimes favoris pour l'or, surtout le premier, le natif d'Abidjan ne désespère pas briller à Osaka. Certes, son meilleur chrono de l'année ne rivalise pas avec ceux des deux Américains, mais ses 45"01 font de Leslie Djhone le meilleur performer européen en 2007. De quoi gonfler le moral du Français qui n'a rien à perdre dans ces Championnats.


Manuela Montebrun (Marteau)

MPM : 73,71 m ; record personnel : 74,66 m

Médaillée de bronze il y a quatre ans à Saint-Denis, la Lavalloise peut croire à un nouveau podium. Bien qu'assez loin de la recordwoman du monde, la Russe Tatiana Lysenko, Manuela Montebrun a démontré un belle régularité tout au long de la saison ponctuée par un convaincant lancer à 73,71 m enregistré ce mois d'août à Castres. De quoi aborder les Mondiaux avec un véritable moral d'autant que Lysenko ne sera pas de la fête, non retenue par sa fédération pour cause de soupçons de dopage.

Yohann Diniz (50 km marche)

MPM : pas de course cette année ; record personnel : 3h41'39''

Le champion d'Europe du 50 km marche a pris une autre dimension depuis son sacre de Göteborg à l'été 2006. Le postier entend bien assumer son statut de favori pour le podium, et prendre ainsi une éclatante revanche sur les Mondiaux d'Helsinki où il fut disqualifié après 20 km de course.

Pour son retour dans le grand bain, Muriel Hurtis pourrait bien surprendre.

Les surprises potentielles

La délégation française espère évidemment voir surgir d'éventuelles bonnes surprises. On pense alors à Muriel Hurtis (200 m), sortie de deux ans de galère pour un retour prometteur, Vanessa Boslak (perche) qui pourrait profiter des circonstances du concours pour grappiller une place d'honneur voire mieux, Mélanie Skotnik (hauteur) ou encore Naman Keita (400 m/haies).

Ce dernier, médaillé de bronze aux JO d'Athènes, a connu cette année des problèmes liés à sa technique et espère encore retrouver toutes ses sensations durant la compétition. Quant au relais 4x100 m masculin, tenant du titre, il a perdu son leader Ronald Pognon. David Alerte, Martial MBandjock, Eddy De Lépine et peut-être Ladji Doucouré, devront se transcender pour monter sur le podium.
Outils :   Télécharger  |  Imprimer  |  Email
  Août 2017  

D
L
M
M
J
V
S


1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31


Blog  |   Eunice Barber  |   Pékin 2008  |   Livre d'or  |   F.A.Q  |   Toutes les pages  |   Sponsors  |   Contact  |   Identification
Copyright © 2017 EUNICE BARBER - Tous droits réservés

Eunice Barber