Communiqué de presse

Paris, le 10 décembre 2008 : Eunice Barber ne fera pas appel

J'ai décidé de tourner la page et ne ferai pas appel de la décision prise par le Tribunal de Bobigny le 3 décembre dernier.

La plupart des accusations initiales des policiers ont été abandonnées les unes après les autres et cela est consigné dans un document officiel extrêmement édifiant. Je devrai donc me satisfaire de cela.

J'ai été durement affectée par cette affaire qui m'a permis d’être confronté directement au fonctionnement des institutions, cette mauvaise expérience me laissera sans aucun doute un sentiment d'injustice et d’amertume.

Des évènements récents au sujet d’un contrôle de police musclé dans un collège du Gers, d'une interpellation humiliante d'un journaliste, et d’un contrôle de police achevé en garde à vue pour un joueur de l’OL, m'ont aussi fait comprendre que le contexte était pour le moins curieux et m'ont confirmé que le problème que la situation que j'ai vécu est hélas loin d'être un cas isolé.

Mes amis, mes aussi des simples citoyens se sont mobilisés pour moi (dont 2500 sur Facebook), des associations m'ont assurée de leur soutien – le CODEDO notamment, une pétition circule à l'initiative de Maryse Ewanjé-Epée et de mon club. J'ai été extrêmement sensible à tous ces soutiens et je n'ai pas assez de mots pour les remercier car ils m'ont considérablement aidé à traverser cette période douloureuse.

Ceux-là savent et comprennent les raisons pour lesquelles je ne souhaite pas poursuivre plus loin cette procédure. L’enquête a pu prouver les déclarations mensongères des policiers qui ont témoigné contre moi. J’ai cependant été condamnée. Il est donc inutile de continuer de saisir une justice qui semble dysfonctionner.

Je me battrai dorénavant sur d’autres terrains, en suivant et en soutenant notamment les actions de celles et ceux qui oeuvrent pour les droits de l’homme, et pour une meilleure justice dans notre pays, la France.

Et pour la mémoire de tous, aujourd’hui 10 décembre 2008 je souhaite faire un hommage à l’anniversaire des 60 ans de la déclaration de droits de l’homme et je rappellerais l’article7 : « Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination ».

Je vais reprendre à présent le cours de ma vie sportive et personnelle, celle d’une citoyenne lambda qui a été bien perturbée par cet incident.

J’espère revenir plus forte et prouver à ceux qui ont cherché à salir mon image qu’ils ont eu tort.

Eunice Barber
Le 10 décembre 2008

Laurine C.
Le 03 Mai 2010
Je vous soutient Eunice, soyez forte on ne veut pas perdre une grande sportive pour vous !! Laurine votre amie de facebook
Arja M.
Le 28 Décembre 2008
Merci Eunice pour votre maturité et votre largeur d'esprit, vous donnez un exemple extraordinaire d'esprit sportif ! Nous sommes tous avec vous !!!

En 2009 IL FAUT QUE CA CHANGE ! Mobilisons-nous tous dans notre vie privée à plus de civilité TOUS les uns envers les autres.

Meilleure nouvelle année à tous
La Banlieue s'exprime - 30 Novembre 2008
Outils :   Télécharger  |  Imprimer  |  Email
  Septembre 2018  

D
L
M
M
J
V
S






1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30






Blog  |   Eunice Barber  |   Pékin 2008  |   Livre d'or  |   F.A.Q  |   Toutes les pages  |   Sponsors  |   Contact  |   Identification
Copyright © 2018 EUNICE BARBER - Tous droits réservés

Eunice Barber