Interview de John Mensah

Mensah : «On m'a traité comme un criminel»
JOHN MENSAH, défenseur de l'OL

L’EPISODE malheureux le perturbe encore, mais John Mensah essaie de ne plus y penser. Sans oublier pour autant. Le défenseur ghanéen de Lyon a passé la nuit du dimanche 14 septembre en garde à vue après un contrôle de police qui a mal tourné. Mensah maîtrisant mal le français, les policiers auraient mal perçu l’attitude du joueur, mis à terre, menotté et placé en garde à vue jusqu’au lundi, 11 heures.

Crédit photo : ICON SPORT/JEAN-PAUL THOMAS.

Comment vous sentez-vous psychologiquement et moralement ?
John Mensah. Je me sens mieux. Ce qui m’est arrivé est incroyable et anormal à la fois. Je suis resté en garde à vue pendant plusieurs heures alors que je n’avais rien fait. C’était terrible. Je roulais tranquillement au volant de ma voiture lorsque l’on m’a arrêté.

Visiblement, il y a eu une incompréhension entre vous et les policiers lors de votre interpellation car vous ne parlez pas très bien le français…
Quelle incompréhension ? On ne m’a même pas demandé mes papiers. Je n’étais pas en situation d’excès de vitesse, ni rien d’autre. Je rentrais à mon hôtel pour manger. Les policiers m’ont arrêté et m’ont alors demandé de sortir de ma voiture. Je ne comprenais pas. Ils m’ont traité comme un criminel avant de me placer en garde puis de me libérer. Depuis que je suis en France, c’est le pire moment de ma vie.

Comment s’est comporté l’OL dans cette affaire ?
Très bien. Tout le monde au club m’a soutenu. Au début, j’avais envisagé de déposer plainte. Mais le club et mon conseiller m’ont incité à ne pas le faire. Les policiers, qui pensaient que j’avais volé mon véhicule, se sont excusés aussi bien auprès de moi qu’auprès du président Aulas. En tant que chrétien, je suis supposé pardonner. C’est ce que j’ai fait, même si c’est dur. Toute la confiance et la concentration que j’avais accumulées s’étaient envolées avant le match de la Fiorentina. Je ne pouvais pas jouer. Même face au Havre samedi dernier, je ne me sentais pas spécialement bien.

Le Parisien
Propos recueillis par Marc Benoist le 24.09.2008

La Banlieue s'exprime - 30 Novembre 2008
Outils :   Télécharger  |  Imprimer  |  Email
  Juin 2019  

D
L
M
M
J
V
S






1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30






Blog  |   Eunice Barber  |   Pékin 2008  |   Livre d'or  |   F.A.Q  |   Toutes les pages  |   Sponsors  |   Contact  |   Identification
Copyright © 2019 EUNICE BARBER - Tous droits réservés

Eunice Barber