Le témoignage d'un ancien policier

Je vous laisse lire ci-dessous un témoignage parmi tant d'autres que j'ai reçu. Merci à toutes et à tous pour votre soutien.

"Chère Eunice Barber,

Je tenais simplement à vous faire part de ma sympathie, après l'épreuve que vous venez de traverser.

J'étais moi-même policier (j'ai eu le plaisir de vous rencontrer lors d'un de vos voyages en Angleterre).

Je comprends donc bien quel peut être votre désarroi aujourd'hui et le traumatisme tant physique que moral que vous ressentez. Je devine ce que vous avez subi.

Je n'étais évidemment pas témoin et ne peux objectivement pas juger tel ou tel comportement, mais je sais comment ça se passe... des policiers sans aucun sens humain, des méchants, des très méchants et des racistes, qui font tellement peur ... Ils font peur aussi quand on bosse avec eux, croyez-moi ! Les propos de certains quand ils se lâchent, sont inimaginables !

Et quand ils ont "franchi" la ligne, ce sont des vicieux qui mettent leur malice au profit du mensonge pour "enrober" une affaire tordue en langage policier pour qu'elle soit "carré" ! C'est malheureusement une règle...

Il faut que ça "tienne la route"... ils savent ce qu'ils doivent dire ou faire pour ne pas être discrédités ou mis en cause ! C'est un "métier", apprendre à tricher en fait partie !
"Sans état d'âme"... un policier ne doit pas avoir "d'état d'âme" (je l'ai entendu des centaines de fois).

J'ai vu des policiers se donner des gifles pour signer des traces de coups de la personne interpellée... car ils est de bon ton qu'un policier soit lui-même blessé dans une affaire comme celle dont vous venez d'être victime !

On invente des insultes ! Vous serez étonnée d'apprendre celles que vous avez proférées ! Mais les juges ne sont pas dupes même s'ils font semblant le plus souvent !

Des policiers qui tiennent des propos racistes ? C'est tellement banalisé...

Il y a des bons types aussi mais ceux-là ne témoigneront qu'exceptionnellement contre les méchants ! Au mieux, ils sont passifs, parfois écœurés, et quand rarement, ils tentent de s'opposer aux "méchants", à ceux qui se foutent de la déontologie en se comportant comme des voyous, la machine les casse in fine.

Ca a été mon cas, quand j'ai dénoncé un de mes collèges qui avait tabassé un pauvre type, immigré clandestin, terrorisé à la vue d'un uniforme ! Mon chef m'a simplement dit : "vous n'auriez pas dû faire ça !" Je lui ai répondu : "C'aurait été vous, j'aurais fait la même chose !"

Je signais ce jour là la fin de ma carrière ! Adieu promotion etc. Le dossier a été mis dans un tiroir - aucune plainte n'avait été déposée - parole contre parole...

J'ai rongé mon frein et je suis parti dès que j'ai pu, avec le sentiment d'avoir gardé mon âme. Alors ce comportement d'empêcheur de franchir allégrement les règles n'est pas à la mode ! Mais ils existent aussi les "bons" flics qui sont à votre côté et qui savent comme moi que tout est possible !

La mode c'est faire "carder", faire du chiffre, jouer avec la loi ! Et les juges n'ont pas le choix, bien obliger de donner raison à la police, faute de témoignage probante !
Alors du moment que c'est "carder", tout devient possible !

Les flics sont mal payés, aigris - ils ramènent des tas de PV, rétablissent quelque peu l'ordre, font mal aux étrangers - alors il convient de maintenir leur moral. Les "bons français" y trouvent pour l'instant intérêt, l'état aussi, tant que ces français y croient ! Peu importe pour ces "bons français", leurs violences, leurs mensonges, le principal c'est de ne pas en être victime - "tant que ça s'adresse aux autres...

"Alors ces "autres" peuvent crier à l'injustice, on s'en fout ! car celui qu'on entend, c'est tel ministre qui joue avec les mots, rappelle au patriotisme, aux valeurs... aux devoirs des uns et des autres, niant de faits, car non avérés...

Vous savez tout ça maintenant; vous venez de subir une épreuve terrible qui vous a marquée au plus profond de vos tripes, physiquement et moralement !

Alors sil vous plaît, ne rester pas abattue - n'hésitez pas à déposer plainte et ne vous laissez pas bercer par le baratin de ceux-la même qui initient ces comportements, indirectement !

Vous être noire, vous venez d'un pays en guerre ! On vous a dit que la France était une terre d'accueil, de paix, d'asile ! C'est globalement faux évidemment !

Il faut se dire que malgré tout beaucoup l'ont compris - beaucoup vont vous regarder et se retrouver dans ce que vous venez de subir !

Alors surtout ne vous découragez pas - soyez forte - résistez de la même façon que vous combattez sur les stades !

Votre combat d'aujourd'hui servira à tous ceux qui sont traités au quotidien comme des sous-homme, je pense surtout à tous ces pauvres types qui ont traversé le monde pour se réfugier en France. Ils croient arriver au paradis et notre police les accueille en enfer en les traitant, comme des animaux ou pire même !

Ceux-la aussi vous regardent. Vous ne perdrez jamais, car votre combat est "juste". Ceux qui vous ont fait du mal, sont "petits" - ils ne méritent pas les larmes que vous versez !

Nous faisons partie d'une même "famille" et cette "famille" est nombreuse, croyez-moi ! Elle vous soutient de toutes ses tripes.

Je connais un peu votre personnalité et je sais que vous être quelqu'un de bien, quelqu'un auquel je crois !

Bien amicalement et fraternellement."

Corine O.
Le 23 Août 2009
Chere Eunice,
Quel prompte reveil pour toi, le racisme a toujours ete au gout du jour en France .Seulement aujourd'hui de moins en moins de gens l'acceptent comme pain quotidien.C'est comme le cancer il faut le combattre et parmi nous il y aura les vendus les traitres qui seront rattrapes par leur karmas. Continue ton combat et ne baisse pas les bras les noirs americains se sont battus et continus de se battre donc il faut perseverer pour me part je t'admirais en atlhete maintenant je le fais en tant que femme noire forte et determinee a obtenir la justice.Eunice nous sommes avec toi tes soeurs silencieuses et crois moi j'ai quitte' la France a cause de tout cela sans regret a ces jours car cela continue plus que jamais.
Soeur, citoyenne, femme continue le combat pour toutes celles qui n'ont pas eu le courage d'affronter ces sectes que l'on appelle la police fancaise.J'ai assiste et endure' a maintes reprises ce genres de comportements donc je sais de quoi il s'agit diviser pour regner on connait aussi c'etait le code des negriers...
Etre cultive' ne veut pas dire etre intelligent......
ZARKA C.
Le 18 Décembre 2008
En lisant ce témoignagne j'avoue que j'ai honte d'être française - c'est intolérable, injuste - comment peut-on arriver à détruire une athlète et un être humain et bien en voilà une preuve flagrante - Résistez Eunice ! Comme vous le dit à juste titre cet ancien policier battez-vous et ne baissez surtout pas les bras ! Vous en valez la peine ! Votre persévérance vaincra en espérant de tout coeur que justice sera faite pour vous. Courage on vous soutient.
ASSOUL F.
Le 28 Novembre 2008
L'espoir existe encore... A la lecture de ce témoignage, mon âme se dit qu'il y a encore des gens honnêtes ici bas, et Dieu merci. Merci a vous courageux policier qui ose dire ce que nous pensons tout bas, ce que nous voyons malheureusement aux coins de nos rues, au coeur de nos cités, et parfois même dans nos écoles...Et oui, car dans le monde de l'éducation nationale, les propos discriminatoires se sont également "incrustés"! Il est triste aujourd'hui de déplorer que le mélange de culture fait davantage peur que plaisir. Je ne cesserai de penser et de dire, que l'art est une culture, la culture une richesse, la richesse se partage! FAD EST LA
La Banlieue s'exprime - 30 Novembre 2008
Interview de John Mensah - 01 Décembre 2008
Outils :   Télécharger  |  Imprimer  |  Email
  Août 2017  

D
L
M
M
J
V
S


1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31


Blog  |   Eunice Barber  |   Pékin 2008  |   Livre d'or  |   F.A.Q  |   Toutes les pages  |   Sponsors  |   Contact  |   Identification
Copyright © 2017 EUNICE BARBER - Tous droits réservés

Eunice Barber