© Le blog officiel de Eunice Barber

Nouvelles en ce début de saison 2008-2009

J'aime le sport en général et j'aime voir les sportifs en action donner le meilleur d'eux-mêmes
Bonjour à tous,

Cela fait très longtemps que je ne vous ai pas donné de mes nouvelles. Je tiens tout d'abord à remercier toutes les personnes qui m'ont soutenue ces dernières semaines, ces derniers mois. Je sais que vous êtes nombreux à avoir été déçus par ma non qualification aux Jeux Olympiques de Pékin. Je suis très déçue également, mais je n'ai pas de regret. Malgré mon opération du genou en septembre 2007, je n’ai jamais baissé les bras. Il y a toujours une réponse à une situation : soit tu baisses les bras, soit tu fonces. Moi je suis une battante.

Mon objectif était de donner le maximum pour arriver à un but : réaliser les minima pour les JO de Pékin. Malheureusement, je n’y suis pas parvenue. Lorsque j’étais aux Etats-Unis, ça allait bien, j’étais dans une bonne dynamique. En France j’ai perdu du temps, de l’intensité. La longueur, c’est une épreuve intense. J’étais un peu toute seule sur les compétitions. J'assume entièrement cette responsabilité mais j’ai le sentiment d’avoir tout donné. Même si j’avais raté de 5 cm, je n’aurais pas aimé y être, c’est-à-dire que je ne voulais pas être sélectionnée pour mes résultats passés. Je ne veux rien devoir à quiconque : Il y a des minima fixés, je ne les ai pas réussis, donc je n’avais pas ma place à Pékin. Je suis responsable de ma carrière et j’ai une certaine fierté. Mes coachs - Bobby Kersee et Claude Monot - ont été très compréhensifs avec moi et il m’ont dit :« ce n’est pas grave ».

Puisque je ne suis pas allée aux JO de Pékin, j’ai pris un peu de recul ; j’ai essayé de voir autre chose, de me divertir. En effet, mon esprit travaille tout le temps, ne pas être aux J.O., ce n’est pas la fin du monde, il faut toute de suite rebondir. C’est pourquoi j’en ai profité pour faire avancer les projets que j’ai en tête : ma fondation... Je me suis investie dans d’autres activités en quelque sorte. Il est important de couper un peu, prendre du recul et se ressourcer. J’ai aussi profité de cette période pour m’occuper de mon genou, le renforcer. Je me suis également ressourcée auprès de ma famille. J’ai suivi attentivement les Jeux Olympiques bien sûr, toutes les disciplines, mais surtout l'athlétisme ! J’aime le sport en général et j’aime voir les sportifs en action donner le meilleur d’eux-mêmes.

J’ai fait quatre fois les JO. En regardant la télé, les Jeux Olympiques de Pékin semblaient grandioses : au niveau de l’accueil, le village olympique, les installations. Personnellement, mes meilleurs JO, c’était en 1992 à Barcelone. C’était mes premiers JO. J'avais 17 ans, c’était génial. C'était tout simplement extraordinaire le mélange des différentes cultures, il y avait plein d’activités pour les athlètes. J’en garde de très bons souvenirs. Pour moi qui ai vécu cet événement de l’intérieur à quatre reprises, j’ai pu observer cette édition-ci avec plus de recul. Je n’étais pas actrice cette fois, mais spectatrice. J’ai été très frappée par certaines choses alors que lorsque l’on se trouve « à l'intérieur » de l’événement, on ne s’en préoccupe pas vraiment.

Je vous ferai part dans ma prochaine mise à jour de mon point de vue concernant les JO de Pékin, les entraîneurs, le DTN, les athlètes, l'ambiance, les médias, etc...

Je vous dis à très bientôt.

Eunice
Le 09/10/2008
Outils :   Télécharger  |  Imprimer  |  Email
 
Accéder au site officiel   |  Contacter Eunice  |  Blog réalisé par Neo creation